en-tete-discours-zero-dechet-discussion
Pourquoi le zéro déchet

Comment parler zéro déchet sans passer pour un bobo ?


Le zéro déchet connait un succès grandissant dans notre société. Si cela est positif pour la planète, il y a également un revers de la médaille ! A vouloir réduire ses déchets et modifier ses habitudes de consommation, on a vite fait de se faire catégoriser comme « bobo écolo moralisateur » par certaines personnes. Comment limiter ce risque et échanger de manière constructive avec ses proches à ce sujet ? Découvrez comment parler zéro déchet simplement !

D’où vient cet à priori ?

La question écologique fait débat depuis des années et a souvent été rattachée à une classe qui aurait le temps et les moyens de se consacrer à cette problématique. On associe rarement « l’écolo » aux classes populaires qui, selon certains, auraient d’autres soucis, plus réalistes.

Le problème se posant ainsi ici, est celui de l’appropriation de la question écologique par les classes sociales les plus aisées. Certains de ses membres se sont imposés comme prescripteurs de principes écologiques, ce qui a pu conduire à un a priori négatif parmi les classes plus populaires. Cela peut être rattaché également aux tendances de consommation qui ont été mises en avant au nom de la préservation de la planète. Ainsi, l’essor du bio a pu renforcer cette division en cristallisant la question écologique autour du problème du prix. On pense ainsi souvent qu’être écolo est impossible quand on est étudiant et un peu fauché.

Néanmoins, le zéro déchet est loin d’être élitiste ! Il représente une évolution positive de son mode de vie pour tous. Voici donc quelques petits conseils pour aborder le sujet sans culpabiliser et déconstruire de nombreux préjugés.

discussion-constructive-zero-dechet

Adopter une approche concrète

Si la préservation de notre jolie planète bleue reste le but principal du zéro déchet, ce n’est pas forcément l’angle qui rencontrera le plus de succès auprès de vos interlocuteurs ! En effet, le discours écologique peut vitre être perçu comme moralisateur et si votre auditeur se sent accusé et culpabilisé, il sera certainement moins enclin à vous écouter. Après tout, personne n’aime recevoir un sermon !

Mettre en avant les avantages économiques du zéro déchet ainsi que ses impacts positifs sur votre vie quotidienne sera ainsi plus efficace pour dédramatiser le sujet. Acheter en vrac est souvent synonyme d’économie, tout comme acheter sur les marchés (suppression des intermédiaires). Il en va de même lorsque l’on investit dans les versions durables de certains produits jetables. Le compte instagram les.petits.calculs.savants vous en donneront de très bons exemples !

petits-calculs-savants-economies-zero-dechet

© les.petits.calculs.savants

Éveiller les consciences

En plus de cette approche concrète il peut être intéressant d’amener vos auditeurs à prendre conscience de leur impact personnel sur Terre. En personnalisant votre discours, vous aurez plus de chances de les toucher et donc de les amener à se tourner vers le zéro déchet. Vous pouvez ainsi les inviter à calculer leur empreinte écologique ici !

Ce site interactif permet à chacun de calculer si son mode de vie est adapté par rapport aux ressources disponibles sur Terre avec une accroche simple : « Combien de planètes nous faudrait-il si tout le monde vivait comme vous ? ». Les résultats sont généralement frappants et le site propose également de petites astuces pour faire ses premiers pas vers des modes de vie plus durables. De quoi faire réfléchir n’importe qui !

planet-earth-first-conscience-ecologique

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à vous lancer ! Ne laissez pas les autres vous faire douter ou culpabiliser. Chacun a le droit et le pouvoir de mieux consommer pour mieux vivre. Si vous avez convaincu vos proches : bravo ! (Retrouvez ici quelles idées pour les accompagner dans leurs débuts). Si vous avez essayé sans succès : bravo également ! C’est en en discutant et en dédramatisant le sujet écologique que nous progresserons. 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *