en-tete-comprendre-dechets-pour-réduire
Bien commencer

Comprendre ses déchets pour mieux les réduire


Vous voulez réduire vos déchets mais vous ne savez pas trop par où commencer ? Pour réduire ses déchets, il est important de comprendre d’où ils viennent et quels aspects de vos vies vous amènent à remplir votre poubelle. Découvrez quelques astuces simples peuvent vous aider à vous lancer plus simplement dans le zéro déchet (et ce même quand vous êtes étudiant).

Traquer ses déchets

Afin de mieux comprendre vos déchets, il est important d’aller jeter un œil dans vos poubelles ! Que ce soit dans votre cuisine, dans votre chambre ou dans votre salle de bain, vous constaterez assez rapidement que vous jetez en moyenne toujours la même chose.

Plutôt que de vous lancer dans une fouille en règle, armez-vous d’un carnet (en papier recyclé si possible), et c’est parti pour la traque ! L’idée est de noter ce que vous jetez du début d’un sac poubelle à sa mise à la benne. Nous allons nous pencher plutôt sur le contenu que le nombre de sacs poubelle.

carnet-comprendre-déchets

En effet, avant de pouvoir réduire ses déchets, il est important de les comprendre pour bien cibler quels changements de comportement sont les plus adaptés à votre mode de vie. Certaines personnes constateront qu’elles jettent beaucoup d’emballages alors que d’autres jettent peut-être beaucoup de papier. Les modifications comportementales à adopter ne sont alors pas les mêmes !

J’ai effectué le test il y a quelques temps et voilà ce que cela donnait pour moi :

  • Plusieurs emballages alimentaires : paquets de pâtes, boites de conserve, barquettes de légumes, …
  • Déchets ménagers dans la salle de bain : tubes de dentifrice, cotons tiges, protections périodiques…
  • Très peu de contenants en verre et de papier

Ainsi, la cuisine et la salle de bain étaient les deux postes sur lesquels j’avais le plus de progrès à faire mais aussi la possibilité d’instaurer facilement du changement.

Se renseigner sur la gestion de ses déchets

Avant de modifier mes habitudes de consommation, il m’est apparu comme plus simple et immédiat d’apprendre à mieux gérer mes déchets. En effet, étant étudiante et disposant d’un espace limité, je me suis rendue compte que je ne faisais pas assez d’efforts en terme de recyclage. Cela venait avant tout d’un manque d’informations. Le manque de place me servait surtout d’excuse. Il existe pourtant des astuces simples pour se tourner vers la réduction de ses déchets, et à terme le zéro déchet, quand on est étudiant.

  • Tous les emballages en papier, carton, acier, aluminium, briques alimentaires  ont leur place dans le bac de tri.
  • Se renseigner sur où jeter son verre et ses journaux : où que vous habitiez, le site de votre ville référence forcément l’emplacement de ces bornes de recyclage. Plus d’excuses donc pour les jeter à la poubelle alors qu’une alternative plus responsable existe et est facilement accessible.
  • Bien comprendre ce qui est recyclable et ne l’est pas : contrairement à ce que l’on peut penser tous les types de plastiques et de cartons ne sont pas recyclables. Il faut donc faire attention à ce que vous jetez dans les bennes spécifiques au papier/cartons/bouteilles en plastique. L’intérieur de votre gobelet Starbucks © est ainsi recouvert d’une fine couche de plastique empêchant le recyclage (Arte propose un reportage très intéressant sur le sujet).

Si vous avez des doutes, le site Eco Emballages vous aidera à y voir plus clair. Ils vous proposent par exemple de télécharger leur application Le Guide du Tri pour mieux gérer vos déchets au quotidien. Explication en vidéo :

Changer ses habitudes

Maintenant que vous y voyez plus clair dans vos déchets et que vous les recyclez mieux, c’est un jeu d’enfants de les réduire ! Des alternatives plus durables existent pour quasiment tous les produits jetables que nous utilisons au quotidien. Voici ce qui a marché dans mon cas :

  • Achat de cotons lavables et/ou utilisation d’huile pour me démaquiller et supprimer les cotons
  • Achat d’un Oriculi pour supprimer les cotons tiges
  • Passage au savon et au shampoing solide
  • Achats de mes fruits et légumes sans sacs plastiques en allant au marché ou en me rendant au supermarché avec un tote bag
  • Achat de ma viande en boucherie si possible pour limiter les emballages plastiques

En fonction de votre bilan déchets, ces astuces s’appliqueront plus ou moins à votre cas. Si vous voulez quelques conseils pour démarrer rendez-vous par ici. Vous pouvez également consulter mon article pour une salle de bain zéro déchet.

Bon courage à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *